La réunion des techniques de polissage  et de déchirure des terres me permet d’exprimer les contrastes que j’aime retrouver dans la nature : rugosité des écorces, douceur des galets, strattes géologiques, couleurs naturelles des argiles.
 
Au fil des ans mes céramiques se sont nourries de l’influence de divers voyages ou séjours à l’étranger et apparaissent comme le résultat de toutes ces rencontres.

Toujours présente dans mon atelier l’importance du  bol, témoin unique de la simplicité de ce qui nous entoure.

Laisser faire les choses qui aiment arriver ensemble, et contenir mon impatience à découvrir la prochaine pièce, qui, dans mon imagination, sera la plus réussie. Inlassablement les gestes sont répétés, tel un musicien ou un calligraphe, dans la recherche des formes, textures, et couleurs.